DÉBUT

AVANT-APRÈS

APRÈS-AVANT

PRESSE

ECRIRE DE DOS DORMEZ-VOUS ? PRÉFACE À LA CRITIQUE IL FAUT TRAVAILLER (PLUS QUE) TOUS LES JOURS JULIO ET LE GÉNIE ZOMBIES L'ÉTINCELLE DANS LE VENT ENTRETIEN AVEC JEAN-LUC NANCY (I) DANS LA CITÉ DES 3000 TRAILER VIVANT (LES ANTIGONES) RIZ AU LAIT, ODEUR DE POUDRE
 
 
Nicolas Klotz, Elisabeth Perceval, Dialogues clandestins [Clandestine Dialogues] [Diálogos clandestinos], 2008, 50’
Ce film est composé de trois petits films tournés pendant l'écriture de Low Life : Le cri du mendiant, Poptones, Cantos.
Comment filmer la jeunesse aujourd’hui ? Quelle jeunesse ? Une jeunesse fantasmée, une hyptothèse de jeunesse ? Comment éviter absolument le carcan d’un portrait « véridique » ou sociologique ? Au départ de Low Life il y a Antigone et une interrogation sur la révolte. Les jeunes gens de notre film ne se reconnaissent dans aucun parti, aucune idéologie. Ils s’intéressent plutôt aux signaux faibles - signes de reconnaissance, valeurs, pensées, amitiés, actes, partages - indétectables par « les radars » de la société. C’est de leur culture des signaux faibles que nous est venu le titre Low Life qui évoque la vie souterraine, nocturne, de ceux qui veulent partager d’autres valeurs que ceux de la surface.
Il ne s’agit donc plus de financer un « scénario » à partir d’un synopsis ou d’un résumé, mais une méthode de travail à partir d’un désir de film. Le scénario étant la toute dernière étape de l’écriture. Utiliser la salle de cinéma pour explorer l’écriture, comme une salle de montage. Comment la mutation numérique pourra participer à créer de nouvelles zones d'écriture et de projections de films ?
    Un projet web développé par l'Association Lumière / A web project developed by the Association Lumière /

Un proyecto web desarrollado por la Asociación Lumière. Facebook / Twitter. Contact: presse@lowlifefilm.com